BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > L’Hôpital de Zone Allada-Toffo-Zè mis en service est devenu une réalité

Le Ministre de la Santé, Benjamin I. B. HOUNKPATIN, a inauguré, vendredi 24 août 2018, l’un des plus importants pôles sanitaires du Bénin et même de la sous-région. Allada, localité située à 55 km environ au nord de Cotonou, est l’épicentre de cette cérémonie.
Dans la liesse populaire et au cours d’une cérémonie solennelle, fort simple, bénie à la fois et par dame pluie et par le dignitaire de la chefferie traditionnelle du royaume d’Allada -naguère le plus puissant et le plus rayonnant de la région (XVIe siècle au XVIIIe siècle)- l’événement tant attendu a eu lieu. Il a connu la présence des autorités politico-administratives de la zone sanitaire Allada-Toffo-Zè et des personnalités venues de Cotonou et d’ailleurs ainsi que de celle des populations massivement sorties pour recevoir le joyau flambant neuf qui leur est désormais dédié.

JPEG - 26.2 ko

D’un coût global de onze (11) milliards de francs CFA, cet hôpital est d’une capacité de 65 lits. « Le gouvernement prévoit déjà de l’étendre en fonction du bon usage qui serait fait de l’existant », annonce Benjamin I. B. HOUNKPATIN, Ministre de la Santé. En attendant, il y est prévu tous les services sanitaires connus et est fourni en équipements de dernière génération, ont observé, ceux qui l’ont visité. En cela, il est à comparer à cet autre centre récemment mis en service à Niamey, au Niger. Son financement est assuré par le gouvernement japonais à hauteur dix (10) milliards de Francs CFA, appuyé de la contrepartie béninoise d’un montant de un (1) milliard de F CFA puisé dans le Trésor national.
La première notabilité du coin, en la personne du Maire de la commune d’Allada et représentant des maires de la zone, M. Michel ACLEHINTO, devait dire ses remerciements au gouvernement. « L’attente dans la mise à disposition de l’ouvrage qui vient combler un vide, n’a que trop duré », a-t-il exprimé. Les travaux de construction ont pris corps, en effet, en 2016, il y a à peine deux ans. Auparavant, les patients du milieu étaient référés aux formations sanitaires des zones périphériques. Désormais, la prise en charge rapide des malades, surtout pour des cas d’urgence est devenue une réalité. Et, le Préfet du département de l’Atlantique, M. Jean-Claude CODJIA de se réjouir de « l’entrée dans sa phase active, du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) », à travers la mise en service de cette infrastructure sanitaire. Il exhorte les populations à une fréquentation assidue du centre afin que soient définitivement rangées au placard, les menaces de pertes de vies humaines dues au défaut de prise en charge rapides des malades.
Son Excellence M. Kiyofumi Konishi, ambassadeur du Japon près le Bénin, lui, réitère le vœu de voir son pays continuer à accompagner le gouvernement du Bénin dans les actions visant à améliorer le quotidien de son peuple. Et en gynéco-obstétricien bon teint, Benjamin I. B. HOUNKPATIN, Ministre de la Santé n’a d’abord vu l’avènement de cet hôpital que par la lorgnette de sa mise en service qui « va résoudre le problème des évacuations sanitaires, notamment la réduction de la mortalité des mères en couche ». Son soulagement personnel est ainsi exprimé avant que sa qualité de Ministre de la Santé ne le pousse à remercier le gouvernement du Japon pour l’important soutien dont le Bénin, notre pays, bénéficie de la part de l’Empire du Soleil Levant. Son souhait reste de voir naitre d’autres projets entre les deux Etats, avec pour préoccupation l’extension de la capacité de cet hôpital de 65 lits à 120 lits.
Il rassure, enfin, du bon usage qui sera fait du joyau avant de responsabiliser, en langue locale fon, ses compatriotes de la localité à s’investir dans son bon entretien.

Vidéo sur l’inauguration de l’hôpital de zone d’Allada

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj