BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > LE PLAN STRATÉGIQUE DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS, SAGES-FEMMES ET PERSONNELS DE LA DSIO

A "Ganna Hôtel" de Grand-Popo, sur les bords de l’océan Atlantique, à un peu moins de 100 km à l’ouest de Cotonou, des représentants au profil choisi, et désignés par leurs structures avec la bénédiction de la Direction des Soins Infirmiers et Obstétriques (DSIO) du Ministère de la Santé, se sont donnés rendez-vous, hier, en un atelier de validation de l’outil stratégique de renforcement de leurs capacités.

JPEG - 71.3 ko

Au nombre d’environ 45 personnes, les participants sont venus d’horizon divers et de profession diverses (sage-femme et infirmier). Ils avaient à se pencher sur le travail abattu par le cabinet EMANATION CONSULTING en y apportant leurs contributions pour l’améliorer.

Suite aux développements des communications présentées par Mme Hermine YAMADJAKO, Directrice dudit cabinet, les échanges ont eu lieu autour du travail soumis.

"Les indicateurs de santé dépendent des ressources humaines"

PNG - 605.9 ko

Pour planter le décor de l’activité, trois interventions meublent le temps des allocutions.
La première, celle de la DSIO, Mme Clarisse AHANHANZO AGONGLO, est entre-autres, cousue de mots de bienvenue et de remerciements et permet d’en apprendre sur le processus qu’à suivi l’initiative, depuis sa mise en œuvre en mai 2008.
La deuxième, celle du seul et unique partenaire technique et financier, est portée par la voix de M. David GAQUERE, administrateur de Programme/APEFE (Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger), et responsable de Bureau à Wallonie Bruxelles Internationale (WBI). L’homme constate le privilège qu’il a d’accompagner les actions de la DSIO et renseigne de son attrait et penchant pour le Bénin. Ce qui ne serait pas fortuit et relèverait de son libre choix mu par une précédente expérience, (NDLA : sans doute réussie), de collaboration avec d’autres entités de notre pays.
"J’ai voulu être à nouveau au Bénin, j’y suis et j’en profite pour remercier les autorités béninoises pour leur accueil chaleureux à mon égard", dira-t-il tout en soulignant sa volonté d’aller, pendant quelques années encore, au-delà des actions déjà engagées et qui sont en cours ici.
A son tour, M. GANDAHO Richard Venance, SGA du Ministère de la Santé prend la parole en ces termes : "les ressources humaines sont un des leviers importants du développement de toute organisation". Et de poursuivre : "l’amélioration de la qualité des soins, et donc des indicateurs de santé, dépend dans une large mesure des ressources humaines en santé qui sont en amont et en aval de toutes actions de développement".

Aussi, mettra-t-il l’accent sur la valeur et l’importance des agents de santé à divers niveaux, lesquels méritent d’être recyclés en termes de formation et de remise à plat des connaissances.

JPEG - 69.9 ko

Selon ses propos, on retient que "depuis quelques années, les différentes supervisions réalisées par les professionnels de la santé ont révélé de nombreux disfonctionnements liés à la qualité des soins. Ce sont, entre autres, l’inadéquation entre profils et postes, la faible connaissance des nouvelles stratégies de réduction de la mortalité maternelle et néo natale, le mauvais accueil des patients...

C’est donc en toute connaissance de cause que les initiateurs de cette activité, en l’occurrence la DSIO, prennent sur eux de mener des démarches, depuis mai 2018, lesquelles ont abouti à la rencontre d’hier consistant à procéder à la validation du plan stratégique de formation des infirmiers, sages-femmes et autres agents de ce secteur afin de voir se corriger ce déficit.

Cependant, M. Richard Venance GANDAHO fait remarquer que ce plan de formations de courtes durées, ne se substituera guère à celui du ministère qu’il vient tout simplement compléter.

Déclarés ouverts par le SGA du ministère de la Santé, les travaux de l’atelier s’étalent sur la journée pour s’achever, vers 18h, à la grande satisfaction de tous les participants.

En personnes-ressources de réserve connaissant le dossier pour y avoir contribué, on note la présence de Dr Franck ZANNOU, Directeur de la Santé de la Mère et de l’Enfant (DSME) du Ministère de la Santé et Mme Olga COUTHON KOUDJOUME,
Assistante technique nationale à l’APEFE/WBI.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj